Biocarburants Environnement

Quelles sont les différentes énergies

De l’énergie fossile à l’énergie nucléaire en passant par les énergies renouvelables, il existe différents types d’énergies réparties en deux grandes catégories : l’énergie produite par les phénomènes naturels et celle produite par les matières premières. D’une manière générale, les premières créent des énergies dites renouvelables, tandis que les secondes fournissent des énergies qualifiées de fossiles. Explications. 

Les sources primaires et secondaires d’énergie 

bla bla bla

Le monde tel qu’on le connait bla bla bla bla

Einstein

Qu’est-ce qu’une source primaire d’énergie ? 

Une source primaire d’énergie est produite par la nature, avant d’être transformée par l’homme. Lorsqu’il n’est pas possible d’utiliser cette source primaire d’énergie dans son état initial, celle-ci est alors exploitée de manière à être transformée en une source d’énergie secondaire utilisable et pouvant être transportée. 

Les énergies primaires sont les suivantes :

  • le charbon
  • l’uranium
  • les hydrocarbures
  • les chutes d’eau et les cours d’eau
  • le rayonnement du soleil
  • la force de la mer
  • la force du vent
  • le gaz naturel
  • le pétrole
  • la géothermie
  • les déchets et la biomasse

Qu’est-ce qu’une énergie secondaire ? 

Par définition, une énergie secondaire, également appelée “vecteur énergétique”, est obtenue lorsqu’il y a transformation d’énergie. A contrario de l’énergie primaire, l’énergie secondaire peut être stockée plus facilement, ce qui la rend utilisable et transportable aisément. 

Les énergies secondaires sont les suivantes : 

  • l’énergie solaire thermique à concentration
  • l’énergie solaire photovoltaïque
  • l’énergie produite par la centrale nucléaire
  • l’énergie produite par la centrale hydraulique
  • l’énergie produite par la centrale éolienne
  • l’énergie produite par la centrale thermique à flamme (énergie fossile)
  • l’énergie produite par la centrale géothermique
  • la cogénération

Les sources renouvelables ou les sources polluantes

Parmi les sources primaires et les sources secondaires, il est important de distinguer celles qui sont renouvelables et celles qui sont non renouvelables et polluantes. 

Les sources non renouvelables

Les sources primaires et non renouvelables sont les suivantes :

  • l’uranium
  • les hydrocarbures
  • le charbon
  • le pétrole
  • le gaz naturel

Les sources secondaires et non renouvelables sont : 

  • la centrale nucléaire
  • la centrale thermique à flamme (fossile)

Les sources renouvelables

Les sources primaires renouvelables sont les suivantes :

  • le vent
  • le rayonnement solaire
  • la force de l’eau (marine ou hydraulique)
  • la géothermie
  • les déchets et la biomasse

Les sources secondaires et renouvelables sont : 

  • la centrale éolienne
  • la centrale d’hydroélectricité
  • l’énergie solaire photovoltaïque
  • la centrale géothermique
  • la cogénération
  • l’énergie solaire thermique à concentration 

Les énergies fossiles

Parmi les énergies non renouvelables, certaines sont qualifiées d’énergies fossiles. Ce sont essentiellement celles qui sont issues de la combustion de matières premières telles que le pétrole, le gaz naturel ou encore le charbon. 

Ces combustibles sont appelés fossiles, car elles sont la résultante d’un processus de fossilisation de plusieurs millions d’années. Ces réserves en matières premières sont très abondantes, mais malheureusement, elles ne sont en aucun cas renouvelables. Ces combustibles fossiles, dont les réserves ne sont pas infinies, sont donc particulièrement polluants.

De nos jours, le gaz naturel est considéré comme l’énergie fossile la moins polluante de par ses émissions de CO2 réduites. Ce type de combustible est présenté comme étant un complément intéressant aux énergies renouvelables, bien que sa production soit intermittente du fait de son caractère flexible.

L’énergie nucléaire

L’énergie nucléaire est l’exemple type d’une énergie dite fossile puisqu’elle provient de la matière première qu’est l’uranium. Étant donné qu’elle n’émet pas de CO2, elle est considérée comme une alternative aux autres énergies fossiles, malgré les problématiques sécuritaires qu’elle suscite ainsi que celles liées au stockage des déchets radioactifs. 

L’énergie nucléaire, qui a durant près d’un demi-siècle permis à la France de profiter d’une indépendance énergétique, présente aujourd’hui un coût élevé en termes de maintenance de ses infrastructures. En effet, le parc nucléaire français s’avère de nos jours vétuste, notamment en raison de l’allongement de la durée de vie des centrales. Un coût élevé qui est également la conséquence du renforcement des normes de sécurité. Même la nouvelle génération de réacteurs engendre des coûts élevés, par exemple l’EPR de Flamanville. 

Comment produit-on les énergies renouvelables ?

Comme leur nom l’indique, les énergies renouvelables sont intéressantes en ce qu’elles ne sont pas tarissables. Aussi appelées énergies propres et énergies vertes, puisqu’elles sont la résultante de phénomènes naturels (comme le vent ou le rayonnement solaire), elles n’engendrent aucune pollution directe. Les énergies renouvelables peuvent toutefois causer indirectement de la pollution lors de l’extraction des minerais tels que le coltan, le cuivre, le lithium… Des minerais qui servent entre autres à la fabrication des panneaux solaires et des éoliennes. 

L’exploitation des énergies renouvelables est de nos jours en plein essor. Les énergies vertes offrent en effet la possibilité de réduire de manière significative le recours aux énergies fossiles, bien qu’elles ne soient pas encore en mesure de les remplacer totalement. Cette transition énergétique, des énergies polluantes et non renouvelables aux énergies propres et renouvelables, est d’ailleurs l’un des plus grands enjeux du 21e siècle. 

La transition énergétique : un véritable défi pour l’environnement 

La transition énergétique, véritable défi de ce 21e siècle, est un objectif écologique consistant à passer d’un système énergétique actuel, basé sur les énergies non renouvelables et polluantes, à un nouveau système énergétique s’appuyant sur des ressources renouvelables et non polluantes. Cet enjeu écologique majeur consiste principalement à réduire l’utilisation des énergies fossiles dans la plupart des activités de l’homme : l’éclairage, l’industrie, les transports, etc. 

Les enjeux de cette transition énergétique sont nombreux, notamment : 

  • protéger le climat, mais également la santé
  • diminuer de manière globale la consommation
  • favoriser l’indépendance énergétique et ainsi limiter les possibles tensions géopolitiques résultantes de l’énergie
  • abandonner progressivement le nucléaire pour des solutions écologiques telles que l’énergie solaire, les barrages hydrauliques, l’éolien, etc
  • décentraliser la production d’énergie

La transition énergétique implique avant toute chose un changement de politique énergétique de la part des différentes nations. En France, la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique met à disposition de nombreux outils et mesures destinés à accélérer cette transition.

Dans l’Hexagone, le secteur le plus énergivore est celui du bâtiment, avec 46 % de consommations d’énergie et 23 % d’émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi la loi sur la transition énergétique se concentre entre autres sur le bâtiment et le tertiaire. 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *