Environnement Pollution

Quelles sont les principales causes de la pollution dans le monde ?

48 000 décès par an, 100 milliards d’euros de coût annuel, 30% des adultes avec des allergies respiratoires dues aux pollens allergisants. Voilà ce que représente en quelques chiffres la pollution de l’air en France. Un véritable fléau pour notre planète depuis des décennies. 

Il faut savoir que la pollution atmosphérique est due aux activités humaines, mais également aux phénomènes naturels. Quelles sont donc les principales causes de la pollution ? Quels sont les différents polluants qui nuisent à notre santé ? Explications.

Les sources de la pollution de l’air

Différentes sources de pollution

Les transports

Différents types de transport

Les transports, que ce soit des voitures, des camions, des trains ou des avions, sont la deuxième cause d’émissions de gaz à effet de serre dans le monde. En 2016, ils ont émis 13,41 gigatonnes de CO₂. La même année, les transports routiers seulement (voiture, bus, camion) en ont émis 5,85 gigatonnes. Quant au transport aérien, il représente 2,8% des émissions de CO₂ dans le monde.

La route représente donc 74% des émissions de CO₂ dues aux transports, l’avion 12% et le bateau 11%. Les 3% restants correspondant aux autres types de transports, comme le train par exemple.

L’agriculture

Agriculture et élevage.

Qui l’aurait cru ? L’agriculture intensive est bel et bien une source importante de pollution atmosphérique. En effet, elle émet beaucoup de gaz à effet de serre mais aussi de l’ammoniac, qui permet la formation de nitrate d’ammonium. Celui-ci se forme dans l’atmosphère et peut contribuer aux pics de pollution. 

L’incinération des déchets

Qu’ils soient ménagers ou industriels, les déchets peuvent émettre de l’acide chlorhydrique, des dioxines et des métaux toxiques quand ils sont incinérés.

Le chauffage

Chauffage, chaleur, énergie.

Le chauffage, collectif comme individuel, domestique comme industriel, est aussi une cause de la pollution de l’air. Il dégage du dioxyde de soufre et des particules fines en suspension. À température élevée, il peut même engendrer la combinaison de l’oxygène de l’air à l’azote de l’air et du combustible, ce qui produit des oxydes d’azote, un produit polluant.

L’industrie pétrolière

Industrie pétrolière

L’extraction et la combustion des produits pétroliers causent beaucoup de dégâts. Les marées noires, les vidanges sauvages ou l’usage d’hydrocarbures sont autant de causes de la pollution. Pendant la combustion, des gaz polluants sont émis, comme le gaz carbonique, l’oxyde de carbone, l’oxyde de soufre, l’oxyde d’azote, etc.

La nature

Eruption volcanique.

Oui, Mère Nature est aussi responsable de sa propre pollution atmosphérique. En effet, les éruptions volcaniques émettent de grandes quantités de gaz et de particules. L’érosion génère des poussières, les plantes des pollens, la foudre des oxydes d’azote et de l’ozone… Les polluants peuvent être produits partout, et pas seulement par l’activité humaine.

Les polluants de l’air

Les polluants atmosphériques se divisent en deux catégories : les polluants primaires, qui sont émis directement, et les polluants secondaires, qui sont émis suite à des transformations physico-chimiques sous l’effet de conditions météorologiques spécifiques.

Les oxydes d’azote (NOx)

Oxydes D’azote

Il s’agit du monoxyde d’azote (NO) et du dioxyde d’azote (NO₂). C’est la combustion qui cause leur émission, avec le chauffage, l’électricité, les moteurs thermiques des voitures, etc., mais aussi l’utilisation d’engrais azoté ou de certains produits en industrie. L’humain n’est pas seul à l’origine de la formation d’oxydes d’azote : les volcans et les éclairs peuvent la favoriser également. Ils causent des problèmes respiratoires, l’acidification des milieux naturels et l’eutrophisation dont découle une réduction de la biodiversité. 

Le dioxyde de soufre (SO₂)

SO₂ , dioxyde de souffre.

Il est généré par la combustion d’énergies fossiles, mais aussi par certains procédés industriels ou par les volcans. C’est un polluant qui peut causer des problèmes de santé, des pluies acides et une dégradation des pierres. 

L’ozone (O₃)

Ozone, O₃.

C’est un gaz indissociable de la vie sur Terre. Il est déjà présent dans l’atmosphère, plus précisément dans une couche dans la stratosphère, et nous protège des rayons ultraviolets. Mais dans les basses couches de l’atmosphère, il pollue et s’avère néfaste pour notre santé. La canicule est susceptible de déclencher des pics de pollution à l’ozone. 

Les particules en suspension (PM)

Il existe deux types de particules : les particules primaires, produites dans l’atmosphère à cause des combustions incomplètes industrielles ou domestiques, de l’agriculture et de la nature ; et les particules secondaires, émises dans l’atmosphère à cause de réactions physico-chimiques impliquant le dioxyde de soufre, les oxydes d’azote ou encore les composés organiques volatils. Elles sont très néfastes pour la santé humaine et causent notamment des problèmes respiratoires.

Les composés organiques volatils (COV)

Nocifs pour la santé, ils regroupent sous un même nom de nombreux produits (benzène, acétone, perchloroéthylène et bien d’autres). Le secteur tertiaire, l’industrie manufacturière, les transports routiers et les plantes sont notamment à l’origine de leur émission.

Les métaux lourds

Ils constituent la croûte terrestre et peuvent être émis par l’érosion, les éruptions volcaniques ou encore les feux de forêts. Leur mise en suspension peut aussi être causée par les activités métallurgiques, la combustion, les transports… À petite dose, les métaux lourds sont nécessaires aux animaux et aux végétaux, mais à grande dose, ils peuvent être très néfastes pour eux comme pour les humains.

L’ammoniac (NH₃)

Molécule d’ammoniac, NH₃

Les activités agricoles sont généralement à l’origine de l’émission d’ammoniac. Il s’agit d’un gaz toxique, pour la santé humaine tout d’abord. Il peut également entraîner une eutrophisation et une acidification des sols et des eaux. 

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Enfin, ces polluants sont générés par les combustions incomplètes et l’utilisation de solvants, de dégraissants ou autres produits spécifiques. Ils peuvent être cancérogènes et provoquer notamment des problèmes respiratoires et olfactifs.

Quelles solutions individuelles pour réduire les émissions de polluants ? 

Réduire la pollution individuelle.

Si la pollution de l’air est aujourd’hui presque inévitable dans notre société, chaque citoyen peut adopter de bons réflexes pour limiter cette pollution. Voici quelques astuces :

  • Réduisez le chauffage, en isolant votre logement, en entretenant votre matériel ou en le choisissant plus performant
  • Déplacez-vous à pieds, en vélo ou en transports en commun ou privilégiez le covoiturage
  • Si besoin, conduisez en écoconduite avec une voiture bien entretenue
  • Débarrassez-vous de vos déchets verts en optant pour le compostage, le paillage ou encore la collecte sélective

Ces gestes simples peuvent, à terme, sauver des vies et notre environnement.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *