Climat L'histoire du climat

Les différents types de climats dans le monde

Le climat n’est pas le même partout. Du climat polaire au climat méditerranéen, les températures peuvent beaucoup varier, tout comme les conditions météorologiques. Quels sont donc les différents types de climats ?

Le climat polaire

Les hivers arctiques sont particulièrement longs et froids, tandis que les étés sont plutôt courts et frais. Il y a également très peu de soleil dans l’Arctique. Les températures chutent souvent à moins de -10 °C. Au pôle Nord, il peut faire 0 °C, mais seulement en juillet et en août. Même le mois le plus chaud ne connaît pas une température moyenne au-delà de 10 °C. Certaines zones, comme Vostok, dans l’Antarctique oriental, subissent des températures moyennes pouvant aller jusqu’à – 56 °C. À Vostok, le record est de – 89,2 °C, en juillet 1983. Au Groenland et en Sibérie, les températures ont pu aller jusqu’à – 70 °C. 

La vie dans les zones polaires est encadrée par le froid hivernal. Le sol est gelé jusqu’en profondeur, même sous l’eau. La couverture neigeuse dure très longtemps et la banquise a une place essentielle car elle empêche l’écoulement superficiel pendant environ 200 jours par an. Enfin, la calotte polaire résiste et donne naissance à de plus petits icebergs.

La région polaire connaît très peu de précipitations, plus précisément pas plus de 200 millimètres de pluie par an, généralement l’été. Le plus souvent, il s’agit de neige. Le reste du temps, cette zone connaît la sécheresse, et un anticyclone, responsable de l’aridité. En revanche, les régions polaires océaniques connaissent davantage de précipitations, soit entre 300 et 500 millimètres par an. 

La présence de l’anticyclone provoque parfois de grands vents brutaux. Le continent austral et le Groenland, eux, connaissent des vents de gravité : ceux-ci sont causés par l’air lourd et froid qui glisse sur les pentes. Les zones côtières peuvent même subir des tempêtes. 

Le climat continental

Le climat continental concerne l’hémisphère Nord. L’hiver est long et les températures sont basses. Plus on se dirige vers le centre des continents, plus le froid est important et moins la neige est présente. 

Au centre des continents, l’hiver est froid et le temps est anticyclonique. À Varsovie, la moyenne des températures, sur trois mois plutôt sévères, a pu descendre jusqu’à – 3,9 °C. Si la neige est présente, le ciel est le plus souvent dégagé. En revanche, l’été connaît des températures en moyenne de 18,3 °C en juillet. L’écart de températures entre les saisons est relativement fort et propre au climat continental. Les précipitations sont souvent orageuses en été et la sécheresse est généralement présente en hiver. 

Dans les intérieurs continentaux, c’est le climat boréal qui prédomine. Les températures hivernales peuvent être très basses, jusqu’à – 50,6 °C  en janvier, contre 13,3 °C en juillet à Verkhoïansk. Les précipitations équivalent à moins de 500 millimètres par an, voire moins de 250 millimètres dans de grands espaces, et ont surtout lieu en été. Les climats boréaux de façade, quant à eux, revendiquent un été frais, pluvieux, et un hiver humide.

Le climat océanique

L’amplitude thermique annuelle est de 5 à 15 °C. À l’ouest des continents, les contrastes thermiques sont faibles et les précipitations importantes. Dans les îles Britanniques, les températures sont douces, les pluies abondantes et les vents importants : c’est le climat océanique tempéré. 

En France, le climat est principalement tempéré à dominante océanique. Cinq types de climats y sont observés : le climat océanique (en Normandie et en Bretagne, par exemple), le climat océanique dégradé (notamment dans le Périgord et le Val de Loire), le climat du pourtour méditerranéen, le climat à tendances continentales (en Alsace et en Lorraine, par exemple) et le climat de montagne (dans le Jura et les Alpes notamment). 

Le climat méditerranéen

À l’ouest des continents, le climat méditerranéen implique des étés doux, chauds et secs, des hivers doux mais pluvieux et beaucoup de soleil. Ce climat peut même dépasser l’espace méditerranéen et atteindre la Californie, le Chili central ou encore la région du Cap en Afrique du Sud. Le climat chinois, lui, se traduit par un été chaud et pluvieux et un hiver court, froid et sec.

Les précipitations sont présentes mais peu importantes. Un isotherme de 9,5 °C en janvier divise l’espace en deux : d’une part, des pluies au printemps et en automne, des vagues de froid et des vents violents en hiver, et d’autre part, des hivers doux, des pluies en décembre et en janvier et une sécheresse de quatre à cinq mois pendant l’été. Certaines zones présentent des contrastes de températures plus importants. Par ailleurs, certaines régions des États-Unis sont particulièrement arides. 

En bref, le climat méditerranéen est aride à l’ouest des continents, sec au centre et humide à l’est, avec de forts contrastes de températures entre les saisons. L’été chaud et l’hiver doux restent cependant communs à ces trois zones. 

Le climat de montagne

En montagne, la température de l’air peut réduire de près de 0,6 °C tous les 100 mètres. Les écarts de températures dépendent surtout du relief. Dans les vallées, l’air est plus froid qu’en altitude. L’air qui monte favorise alors la formation des nuages. 

Les climats subtropicaux désertiques

En comparaison avec les climats subtropicaux méditerranéens, ils sont toujours arides. Le mois le plus humide a connu 5,1 millimètres de pluie, pour un total de 15,2 millimètres par an. Ces climats sont également très chauds. Par ailleurs, les contrastes thermiques saisonniers et diurnes peuvent être très importants et le vent est violent aux frontières.

Les climats des latitudes intertropicales et les climats humides des latitudes subtropicales désertiques

Tout d’abord, les climats tropicaux, souvent présents entre les tropiques, présentent généralement un hiver sec et un été humide. La température moyenne, lors du mois le plus froid, reste supérieure à 15 °C. Il n‘y a pas vraiment de période de refroidissement. 

Ensuite, le climat équatorial est chaud et humide, généralement toute l’année. Les températures varient de 25 à 28 °C, et ce toute l’année également. Les précipitations sont très importantes, pour un total de plus de 1 500 millimètres par an. 

Enfin, la mousson implique des vents saisonniers alternés, à des latitudes tropicales, qui viennent de la mer en été et du continent en hiver. La mousson d’été entraîne généralement des pluies très abondantes. 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *